La vallée de l'huveaune

 

La première apparition de l'homme sur notre commune correspond à la civilisation néolithique 4 000 à 2 500 avant J.C, c'est l'âge de la pierre polie.

On retrouve des traces de vie dans la grotte des "Infernets" qui servait de refuge à nos lointains ancêtres dans la forêt de la "Lare".

La petite "grotte sépulcrale" juste au-dessus cachait une tombe recouverte d'une grosse dalle dont on a retiré deux crânes en 1895. Le culte de l'époque est basé sur l'adoration de la "terre mère".

L'industrie du cuivre qui sétend de 3 000 à 2 000 ans avant J.C a laissé comme trace, sur notre commune, un poignard "Chypriote" en cuivre trouvé sur le mont "Bassan".


2 000 à 400 avant J.C :

C'est la civilisation du bronze. Les peuplades de cette époque portent un nom les "Ligures". Ils sont organisés en tribu et adoraient "les Mères" c'est à dire les déésses des sources, avec en particulier les "Mères Ubelna", consacrées à l'Huveaune.

Le culte des "Mères" durera jusqu'à l'époque romaine où apparaitra également la domestication des animaux avec en particulier l'élevage des moutons.


600 avant J.C :

Les "Ligures" de Provence sont divisés en dix tribus. La tribu des "Comanes" (population encore barbare) a son domaine dans la vallée de l'Huveaune. C'est alors qu'arrivent les "Grecs" dans notre région. Ils fondent Marseille et colonisent toute la vallée de l'Huveaune.

Ils enseignent aux populations locales la plantation de l'olivier et de la vigne. Les gens sont répartis au long de l'Huveaune en villa mais aucune cité organisée n'existe.

On a retrouvé de cette époque plusieurs centaines de pièces d'argent dans le quartier des Barres, placés dans une marmite en terre, probablement cachée là par un paysan de l'époque mort avec son secret.


400 avant J.C :

Les "Gaulois" arrivent en Provence où ils s'amalgament avec les "Ligures". Il se forme alors une peuplade les "Salyens" qui sétend du Var jusqu'au Rhône. Les "Grecs" sont toujours présents dans la vallée de l'huveaune.


46 avant J.C :

Epoque "Romaine". La "Gaule" est divisée en soixante cités subdivisées en trois cent cinq cantons par les "Romains" présents dans la région depuis un siècle déjà.

La vallée de l'Huveaune presque entière est contrôlée par la cité d'Arles. Elle est "Gallo-romaine" au sud, dans son centre "Gargaria" (Saint Jean de Garguier) alors qu'elle est plutôt "Romaine" au nord (sur notre territoire).

La vallée est contrôlée par un système de sept fortifications dont une sur le pic "Régagnas" au nord et une sur le "Baou" au sud. Il n'y avait ni ville ni village mais un certain nombre de grandes villas appartenant aux riches propriétaires d'Arles, d'Aix et de Marseille.

La villa "Annia" précède sur notre colline le premier chateau fort d'Auriol qui verra le jour à la fin de l'époque "Romaine".

Dès lors "Auriol" qui n'est pas à proprement parlé un village représente désormais un point précis sur la carte.

C'est du IVème au Vème siècle que les villas disparaissent successivement incendiées et pillées par les envahisseurs "Barbares" et les bandits locaux.



Source : "Auriol" le temps retrouvé de Véronique et Michel LAURENT.



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site